lundi 1 septembre 2014

Le mijoté de la rentrée - Poulet basquaise

C'est la rentrée pour beaucoup de monde cette semaine. Je fais aussi ma rentrée de blog. J'ai profité du mois d'août pour déconnecter complètement de la blogosphère, pour m'éloigner de la cuisine, de ma MAC et de mes aiguilles. Je serai bien restée plus longtemps à bouquiner, à crapahuter dans les dunes et les roches volcaniques et à apprécier les paella, sangria et tapas (as-tu trouvé ma destination de vacances hin hin hin?). Alors je reviens en douceur, en rattrapant mes lectures de blog et en préparant des mijotés. Ça fait plusieurs fois que je réalise le poulet basquaise de Cuisine Campagne et c'est toujours une réussite. Je suis la recette à la lettre. En respectant les temps de cuisson, on obtient une piperade absolument terrible, onctueuse et bien confite. Je fais toujours plus de piperade que nécessaire pour la cuisson du poulet afin de m'en servir de sauce pour des pâtes ou de simplement casser des oeufs dedans. Je vous donne donc la recette de Lilo telle quelle et vous conseille vivement de ne rien changer.


Poulet basquaise
Recette de Cuisine Campagne
Pour 6 personnes
1 poulet fermier (coupé en morceaux par vos soins ou votre boucher)
1 kg de tomates coeur de boeuf (ou autre variété très charnue)
400 g de poivrons verts (ou 300 g de piments doux du Pays Basque frais)
2 piments doux séchés (ou un petit morceau de piment d'Espelette séché ou une pincée en poudre à ajouter en fin de cuisson)
1 oignon 
4 gousses d'ail
une tranche épaisse de jambon de Bayonne 
6 càs d'huile d'olive 
2 pincées de sel
  1. Préchauffez le grill du four puissance maximale. Coupez les poivrons en deux, retirez le pédoncule et les parties blanches. Rincez-les à l'eau froide et disposez-les côté peau sur la grille du four. Faites-les griller jusqu'à ce que la peau cloque. Mettez-les encore chaud dans un sachet congélation zippé. Réservez. Cette étape n'est pas nécessaire si vous avez la chance de cuisiner des piments doux frais.
  2. Portez une grande casserole d'eau à ébullition. Plongez les tomates et laissez bouillir 30 secondes. Rafraîchissez-les dans un saladier rempli d'eau froide, puis retirez délicatement leur peau. Coupez-les en dés au dessus d'un saladier (pour récupérer leur jus). A savoir, si les coeurs de boeuf sont bien mûres, vous n'aurez pas forcément besoin de procéder à cette étape, la peau s'enlève souvent toute seule.
  3. Épluchez les gousses d'ail et écrasez-les (dans un mortier avec un pilon ou avec le plat du manche du couteau chef). Retirez les germes.
  4. Épluchez l'oignon et émincez-le finement.
  5. Retirez la couenne (mais pas le gras) du jambon de Bayonne. Coupez-le en lanières.
  6. Retirez les poivrons du sachet congélation et débarrassez-les de leur peau. Coupez-les en lanières.
  7. Versez 4 cuillères à soupe d'huile d'olive dans une grande cocotte. Faites chauffer à feu modéré et ajoutez l'ail écrasé. Laissez cuire une minute, ajoutez les lardons de jambon de Bayonne. Quand ils sont cuits, mettez les oignons et laissez-les blondir. Versez enfin les tomates, leur jus, les poivrons et les piments doux séchés (ou le petit morceau de piment d'Espelette séché). Ajoutez éventuellement un verre d'eau si les tomates ont rendu peu de jus (il faut tout de même une certaine quantité de liquide pour cuire le poulet).
  8. Laissez mijoter à feu doux et à couvert pendant 30/40 minutes.
  9. Dix minutes avant la fin de cuisson de la piperade, faites dorer recto-verso les morceaux de poulet dans une grande poêle, avec les 2 cuillères à soupe d'huile d'olive restantes. Comptez 10 minutes de cuisson.
  10. Immergez ensuite le poulet dans la sauce tomates/poivrons/piments, couvrez et laissez mijoter 30 minutes. Mélangez de temps en temps.
  11. Retirez le couvercle, salez et poursuivez la cuisson pendant 10 minutes pour faire réduire la sauce. Goûtez-la et ajoutez éventuellement une pincée de piment d'Espelette en poudre.
  12. Servez avec du riz, des pommes de terre à l'eau ou des pâtes.

lundi 4 août 2014

Ma ptite cousette - Ma midinette à moustaches

J'ai passé un cap en couture, je viens de coudre mes premiers vêtements. Non seulement c'est assez grisant de faire un vêtement de A à Z mais en plus j'ai trouvé que les patrons de Aime comme Marie étaient vraiment clairs et accessibles pour une débutante comme moi. J'ai donc choisi de faire une Midinette. Comme j'avais peur de son coupe un peu classique, même si le détail de la fermeture éclair visible lui donne du peps, j'ai choisi de la réaliser avec un tissu un peu décalé, un tissu moutarde à moustache de Ma Petite Mercerie. Un peu de coton blanc pour les fonds de poche, du passepoil blanc pour souligner les poches, une fermeture éclair jaune et un tissu à chevrons jaune pour l'intérieur de la ceinture et c'était parti. Associée à un tshirt blanc, cette jupe est parfaite.




Patron: Aime comme Midinette
Tissu: moutarde à moustache de Ma Petite Mercerie

mardi 29 juillet 2014

Une région, un produit - Le crémet nantais

Aujourd'hui, zoom sur un produit qui se trouve chez quelques fromagers de Nantes et sa région. Fabriqué à partir de crème fouettée, blancs d’œufs en neige et de fromage frais battu, le crémet est léger en bouche comme un nuage. Pour ceux qui connaissent, le crémet est encore plus aérien que le fontainebleau qui ne contient pas de blancs d'oeufs. A Nantes, je l'achète chez Beillevaire. Il est vendu dans des petits pots et se cache dans une délicate étamine. Pour le manger, il faut le déshabiller comme les petit-suisses, doux souvenir d'enfance et peut être mangé tel quel, même pas besoin de sucre tellement il est doux. Cette spécialité de la région nantaise mais aussi d'Angers, où on le trouve sous le nom de crémet d'Angers (y a un peu de logique là-dedans), se déguste aussi avec un coulis de fruit, des fruits frais comme les fraises ou les framboises, ou de fruits compotées comme la rhubarbe, les abricots ou les pêches… Enfin, il est également possible d'en faire une version salée, agrémenté de fines herbes, disposée en quenelles sur une salade. Et vous, comment mangerez-vous votre crémet?


dimanche 27 juillet 2014

Sur le pouce - Sandwich falafel

Avec ces chaleurs, j'emmène quasiment quotidiennement des salades pour les déjs au boulot. Mais des fois, faute de temps, j'assemble sur le pouce un sandwich. J'adore le classique jambon-beurre-comté-cornichons-salade et les bagels. L'été, je privilégie aussi le pan bagnat avec des légumes gorgés de soleil ou une version plus rapide du banh mi les lendemains de barbecue. Pour changer de mes chouchous, j'ai voulu tenter un sandwich pita aux falafels. J'aime beaucoup la cuisine libanaise et les pois chiches, sumac et tahin sont toujours présents dans mes placards. Si vous ne voulez pas faire de la friture, je vous conseille d'utiliser la recette de falafels au four de Clotilde. Malgré son aspect très consistant, ce sandwich est très frais grâce au concombre et la menthe.


Sandwich falafel
Pour 1 sandwich
1 pain pita
1 càs de houmous
salade
5 tranches de concombre
5 rondelles de tomate
menthe
sésame
sumac
Sauce
1 càs de yaourt
1 càs de tahin
1/2 càc de jus de citron
1 pincée de sel

  1. Pendant la cuisson des falafels, mélangez tous les ingrédients de la sauce ensemble.
  2. Emincez quelques feuilles de salade.
  3. Faites réchauffer rapidement le pain pita. Ouvrez en deux. Badigeonnez le bas du pain de houmous. Recouvrez de salade, de concombre et de tomate. Déposez les falafels. Déposez un trait de sauce au tahin. Disposez les feuilles de menthe déchirées. Saupoudrez de sésame et de sumac. Dégustez chaud.

jeudi 24 juillet 2014

Le tuto des vacances - Etui à lunettes

Ça faisait un an que je trimbalais mes lunettes de soleil dans un étui tout pourri. Et puis je suis tombée sur un super tuto sur Vintage Zest, très simple et très facile à suivre. Pour ceux qui ne parlent pas anglais, je l'ai traduit et j'ai fait quelques photos. J'espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à le réaliser. Désormais, je le dégaine dès que possible pour le montrer aux coupines :)


Etui à lunettes
Patron: Vintage zest
Tissu extérieur: turquoise et moustaches blanches, Henry et Henriette
Doublure: blanc à pois dorés, Henry et Henriette
Entoilage thermocollant non tissé
Attache: élastique et bouton dans la version originale, attache cartable pour moi (Tissus Myrtille)
Marges de couture: 1/2 cm

  1. Téléchargez le patron sur Vintage Zest. Découpez les pièces A, B et C dans le tissu extérieur, la doublure et le thermocollant. Entoilez toutes les pièces du tissu extérieur (photo 1).
  2. Epinglez endroit contre endroit la pièce A avec la pièce B du tissu extérieur par le grand côté. Piquez. Ouvrez les couture au fer. Faites de même avec la doublure (photo 2).
  3. Epinglez endroit contre endroit la pièce C avec la pièce B du tissu extérieur. Piquez l'arc de cercle du bas. Faites de même avec la doublure (photo 3).
  4. Dégarnissez les angles. Retournez la doublure et repassez (photo 4). Insérez la doublure dans le tissu extérieur endroit contre endroit (photo 5). Insérez l'élastique si vous avez choisi cette fermeture (voir tuto original). Piquez tout le contour en laissant une ouverture en haut de la pièce C.
  5. Dégarnissez les angles. Retournez (photo 6). Posez l'attache de cartable si vous avez choisi cette fermeture en veillant à ce que la partie insérée sur la pièce C soit fermée entre les deux épaisseurs de tissu pour ne pas abimer vos lunettes. Surpiquez le contour de l'étui (photo 7). Ajoutez le bouton si vous avez choisi cette fermeture. Il ne reste plus qu'à attendre le prochain rayon de soleil pour dégainer votre sublime étui à lunettes.

samedi 19 juillet 2014

Les grandes tablées - Jambalaya

Voilà une recette que nous avons fait lors d'un atelier à quatre mains avec Dey en décembre. Si elle est réconfortante en hiver, je la trouve également parfaite pour les grandes tablées d'été. Le jambalaya vient de Louisiane et ressemble fortement à une paella avec son riz, son poulet, ses crevettes, ses tomates, ses poivrons. Le petit plus vient de la présence d'ananas qui s'accorde toujours bien avec le poulet et les crevettes et de saucisse fumée qui vient parfumé la sauce. Tout comme la paella, le jambalaya connait de multiples variantes. Ici, nous avions choisi une recette de Jamie Oliver.


Jambalaya
Pour 4 personnes
4 hauts de cuisse de poulet
150g de saucisse fumée
8 crevettes
350g de riz (ici riz à paella)
1 petite boite de tomates concassées
1 oignon
1 poivron vert
1 poivron rouge
3 gousses d'ail
sel, poivre, huile d'olive
500ml de bouillon de poulet
1 cc de piment doux
2 branches de thym, persil
3 rondelles d'ananas coupées en dés
  1. Pelez et émincez l'oignon. Coupez en petits dés les poivrons.
  2. Salez et poivrez le poulet et coupez en rondelles épaisses les saucisses.
  3. Dans une grande sauteuse, faites dorer les hauts de cuisse dans l'huile d'olive. Ajoutez les rondelles de saucisse, l'ananas, l'oignon, le thym et une pincée de sel et de poivre. Faites cuire 10 à 12 min en remuant de temps en temps.
  4. Ajoutez l'ail écrasé et le piment puis les tomates en conserve et le bouillon de poulet. Portez à ébullition, baissez le feu et faites mijoter jusqu'à ce que le poulet soit cuit.
  5. Répartissez le riz dans la sauteuse et mélangez. Couvrez et faites mijoter environ 20 min en remuant de temps en temps jusqu'à ce que le riz soit cuit.
  6. Ajoutez les crevettes, mélangez pour bien les réchauffer. Coupez le persil, le répartir sur la préparation et servez.

mercredi 16 juillet 2014

Tricot newbie - KAL Blé

Si tu es autant une tricot newbie que moi, le mot KAL ne te parle pas. Un KAL c'est un knit along, un projet de tricot que tu fais à plusieurs, histoire de ne pas te décourager au bout de trois rangs et d'avoir des conseils de gens beaucoup plus expérimentés. Après avoir tricoté un châle et une écharpe, je voulais tenter un projet plus construit. J'ai alors jeté mon dévolu sur un gilet au point de blé de Phildar. Un vrai gilet avec des emmanchures et un col me faisait paniquer. Mais avec celui-là, no problem, c'est en fait une longue bande pliée de manière ingénieuse pour former un gilet.


Donc pour la première fois de ma vie, j'ai hum hum fait les soldes à Phildar (oui j'ai eu l'impression d'avoir 70 ans). La laine originale était de l'atout 5 qui n'existe quasiment plus donc j'ai pris de l'Impact 6 coloris Orangeade. J'ai déjà plusieurs grands gilets dans des tons neutres, je me suis donc lâchée sur la couleur de celui-ci. Et puis au moment de démarrer, impossible de retrouver les instructions sur le site de Phildar. C'est comme ça que je suis tombée sur le KAL Blé de Carofoliz. Comme la copie est à rendre pour le 1er septembre, j'avais encore un peu de temps pour m'inscrire. Je participe donc à mon premier KAL. J'ai même été une bonne élève, j'ai fait un échantillon pour vérifier que tout tombait bien alors que j'improvise tout le temps en crochet. Je ne sais pas si je serai dans les temps mais je trouve ça motivant de voir l'avancée des travaux de chacune sur Facebook. Si je veux porter mon gilet coup de soleil dès les premiers frimas de l'automne, il me faudra de toute façon être assidue. Alors il n'y a plus qu'à...


Related Posts with Thumbnails