mardi 22 avril 2014

Mon brownie idéal - Brownie aux noisettes

Après de nombreuses tentatives de brownies, voici la recette que je préfère qui est une somme de toutes les astuces glanées ici et là. Toujours torréfier les noisettes pour exhaler leur saveur et mettre beaucoup de noisettes (ou de noix ou de pécan). Ajouter du gros sel plutôt que du sel fin pour donner du peps. Et surtout ne pas trop cuire pour ne pas avoir un brownie sec car le brownie continue à cuire à la sortie du four, on surveille à la minute près surtout que ça dépend du moule et du four.


Brownie aux noisettes
Pour 25 brownies
Moule de 20x21 cm
185 g de beurre
185 g de chocolat noir (à 64% minimum, le Lindt 70% marche très bien)
3 gros oeufs
150 g de sucre
1 càc d'extrait de vanille
110 g de farine
1 càc de gros sel
150 g de noisettes entières

  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Faites torréfier les noisettes sur une plaque pendant 20 min. Laissez tiédir puis frottez les noisettes entre vos mains pour enlever le peau.
  3. Chemisez de papier sulfurisé un moule de 20x21 cm.
  4. Faites fondre le chocolat avec le beurre. Laissez tiédir puis ajoutez les oeufs battus, le sucre et la vanille. Ajoutez enfin la farine et le gros sel. Incorporez les noisettes. Versez dans le moule et lissez.
  5. Faites cuire environ 25 min. Stoppez la cuisson lorsque les bords sont cuits (plus mats) mais pas encore le centre (plus brillant). Une lame de couteau plantée dans les bords doit ressortir sèche mais pas au centre du gâteau. Laissez refroidir dans le moule avant de découper en cubes et de conserver dans une boîte bien hermétique.

samedi 19 avril 2014

Les derniers frimas - Snood origami en crochet

Après mon maxi snood pour le ski, je voulais me refaire un snood Origami mais en version courte et plus légère. J'avais absolument craqué sur la laine Saphir de Cheval Blanc qui est un mélange tout doux de laine, de mohair et d'acrylique avec un fil brillant et des sequins. En gros, c'est le mélange que j'avais fait pour mon écharpe torsadée et pour laquelle j'avais bien galéré car gérer deux fils différents et des torsades pour un de mes premiers projets en tricot, c'était du défi. Bref, la Saphir m'a épargné le casse-tête du double fil. Comme j'ai un manteau rouge, j'ai opté pour un coloris naturel (je cherche pas à ressembler à un clown non plus) mais cette laine existe dans plusieurs couleurs et je trouve qu'elle twiste les travaux unis qui peuvent avoir un rendu un peu monotone. Je vous rassure les sequins sont assez discrets pour que ce snood puisse être porté tous les jours. La bonne nouvelle, c'est qu'il fait encore suffisamment frisquet le matin pour que je puisse le porter. Avril, fil, tout ça.


Modèle Origami
Version courte (1 tour twisté): chaînette de base de 75 cm, 20 rangs
Diamètre final: 70 cm
Hauteur: 23 cm
Fil: 3 pelotes Saphir de Cheval Blanc, coloris Naturel
Composition: 24% polyamide, 54% acrylique, 11% mohair et 11% laine
Crochet: 6, à crocheter lâche (je n'avais pas de crochet 7 ou 8 mais ce serait mieux pour avoir un rendu plus aérien)



jeudi 17 avril 2014

Une soirée chez Kusmi

Je suis indéniablement une buveuse de café: au pti déj (sinon j'ai l'impression de pas être réveillée), à la pause avec les collègues, après un bon repas. Un de mes desserts préférés est l'opéra, le vrai au chocolat et au café. L'été, mon dessert de prédilection est un affogato, les doigts de pied en éventail sur une chaise longue dans le jardin de mes parents.  Ou alors j'en reste au café glacé ou moka frappé pour supporter les chaleurs étouffantes.


Mais les après-midi et l'hiver, je deviens une buveuse de thé. J'ai longtemps pensé que je n'aimais pas le thé. C'était seulement dû aux thés infames qu'on nous propose souvent (vous voyez l'horrible thé aux fruits rouges). Et puis, quand je me suis installée en ville (oui parce que les magasins de thé ça n'existe pratiquement pas à la campagne), j'ai découvert toutes les jolies boutiques de thé et j'ai maintenant une petite collection de thé. J'ai un amour immodéré pour l'Earl Grey et globalement tous les thés noirs délicatement parfumés. Et j'apprécie les thés de Noël pendant les vacances d'hiver et un thé vert à la menthe en fin de repas. En plus, j'aime beaucoup cuisiner avec le thé: du thé vert à la menthe avec un peu de miel pour une salade de kiwi, des cubes de thé gélifiés pour décorer un gâteau ou une salade de fruits, du thé Earl Grey pulvérisé pour parfumer des sablés ou du thé infusé dans du lait pour parfumer des muffins. Et je veux essayer depuis longtemps de fumer du saumon avec du thé.


J'achète principalement des thés Kusmi, Mariage Frères et Bourgeon, plus des coups de coeur au gré des visites dans de petites boutiques. Pendant longtemps, les thés Kusmi ne se trouvaient qu'aux Galeries Lafayette avec un choix limité. Alors j'ai été très contente qu'une vraie boutique finisse par ouvrir place Royale et encore plus contente d'être invitée à la Kusmi Tea Party :) L'événement était très girly avec un bar à make-up de NARS, un nail bar avec MARINHO Paris et un buffet par Sushi Shop. Cette soirée a été l'occasion de découvrir les thés bien-être de Kusmi, originalité de la marque, que j'avais rarement goûté, contrairement à tous les thés goût russes (Anastasia, Prince Wladimir) que je consomme régulièrement. Le Detox est certainement le thé bien-être de Kusmi le plus connu. Le BB Detox m'a fait de l'oeil avec son parfum de pamplemousse mais j'ai réussi à résister. Par contre, j'ai complètement craqué sur l'Euphoria au chocolat et à l'orange. Et comme vous pouvez le voir ci-dessus, j'ai aussi acheté deux-trois autres trucs, presque rien :p

mercredi 16 avril 2014

Nouveautés Guerlais

Si tu me suis sur Facebook, tu as dû t'apercevoir que je suis Guerlais addict. C'est vraiment pas de ma faute. Y a une boutique juste à côté de chez moi, leurs entremets sont à tomber et leurs chocolats aussi. Et en plus, j'ai assisté à deux de leurs cours, ce qui n'a pas du tout soigné mon addiction. Il faut avouer que j'ai aussi un problème avec la fraise et la rhubarbe. Alors forcément quand Guerlais sort des nouveautés de printemps avec de la fraise et de la rhubarbe dedans, il fallait que j'aille goûter. Il m'a fallu rester raisonnable et je n'ai goûté "que" (pas en une seule fois je te rassure)

Le gâteau de Pâques
Croustillant Gianduja, mousse mascarpone crémeuse au citron vert, compotée de fraises



Marjolaine
Chou, crème à la vanille fondante, compotée acidulée de rhubarbe, fraises fraîches, crème chiboust aux zestes de citron vert



Le P'tit blond
Biscuit moelleux, crémeux chocolat blond,  praliné P'tit Beurre craquant (Gianduja aux éclats de sablé breton), onctueuse mousse 70% de cacao 


Emeraude
Pressé aux amandes caramélisées au gianduja, onctueuse crème mousseuse mascarpone, biscuit pistache ultra-moelleux, confit mûre-cassis intensément fruité


Il ne me reste plus qu'à goûter le Sweet Charlie: croustillante dacquoise aux pistaches, sa crème mousseuse pistache, chantilly ultra légère, fraises fraiches.

mardi 15 avril 2014

Les derniers frimas - Potée franc-comtoise

Le soleil resplendit mais le vent est glacial. Alors pour pouvoir manger dehors, il nous faut des plats qui réchauffent. C'est peut-être la dernière occasion de faire une potée. C'est un plat parfait pour les grandes tablées, il se prépare à l'avance, en grande quantité, est encore meilleur réchauffé et les restes sont l'occasion d'être inventif. Il existe une potée par région en fonction des productions locales. Ici, j'ai choisi la potée franc-comtoise qui contient de la saucisse de Morteau et parfume le bouillon, à congeler pour préparer un risotto par exemple. 


Potée franc-comtoise
Pour 4 personnes
D'après Cuisinière franc-comtoise
1 saucisse de Morteau
600 g de palette de porc demi-sel
100 g de lard fumé
100 g de poitrine
1 oignon piqué de 3 clous de girofle
1 gousse d'ail épluchée
laurier, thym, sel, poivre
2 petits poireaux coupés en 2
4 grosses pommes de terre épluchées
4  grosses carottes épluchées
1 chou
  1. Faites dessaler la palette 1h dans de l'eau froide.
  2. Placez la palette, la lard fumé et la poitrine dans un grande marmite. Ajoutez de l'eau à hauteur. Couvrez et faites cuire 1h.
  3. Ajoutez l'oignon, l'ail, du laurier, du thym, la Morteau, le chou, le poireau, les pommes de terre et les carottes. Salez et poivrez. Ajoutez de l'eau si nécessaire. Faites cuire 45 min à feu doux et à couvert. 
  4. Servez avec de la fleur de sel, un moulin à poivre et de la moutarde.


dimanche 13 avril 2014

In Bro's kitchen - Pizza en couronne

Il n'y a pas que Dey qui me lance des défis, Bro aussi. Les soirées entre Bros sont souvent l'occasion de faire des plateaux télé devant une série. Nous nous retrouvons donc souvent autour de junk food. En fonction de la flemme du jour, elle est home made (comme le burger des montagnes, le hot dog ou le banh mi) ou non. Et puis, il y a aussi des quiches, des flammekueches et des pizzas. Alors quand Bro a vu un façonnage sympa de pizza sur le net, évidemment il y eut une soirée pizza de programmée (devant le dernier épisode de Sherlock, graouuuuu). Ce n'est donc pas vraiment une recette aujourd'hui mais une technique. A vous de mettre ce que vous voulez dans la garniture. Pour nous, ça a été très classique: sauce tomate, jambon, champignon, mozzarella, olives.


Pizza en couronne
Pour une pizza
1 boule de pâte à pizza (maison ou surgelée chez Mr P.)
garniture au choix
  1. Préchauffez le four à 240°C.
  2. Étalez la boule de pâte en rond. Placez sur une plaque à pizza.
  3. Placez un petit bol retourné au centre de la pâte et marquez le cercle autour du bol sans transpercer la pâte. Retirez le bol. Avec un couteau bien aiguisé ou une roulette à pizza, découpez le centre du cercle en 8 comme un gâteau.
  4. Déposez un boudin de garniture autour du cercle en laissant 2cm libres au bord de la pâte. Il ne faut pas trop mettre de garniture pour aider au façonnage et que la pizza cuise rapidement. Rabattez chaque pointe de pâte du centre du cercle vers le bord de la pizza en pinçant avec le bord de la pâte retourné sur la garniture pour souder.
  5. Faites cuire 8 min tout en bas du four puis 7 min au milieu du four. 

dimanche 6 avril 2014

Pour les fondus de nougatine - Carrés miel-amandes

Quand j'ai vu ces carrés au miel et aux amandes sur le site de David Lebovitz, je savais que j'allais les tester très vite. J'adore l'association du miel et des amandes, miam miam la nougatine, avec éventuellement de la pistache, de l'eau de rose ou de la fleur d'oranger et je suis transportée au milieu des desserts orientaux. 


Carrés miel-amandes
Pour 32 carrés
Pâte
50 g de poudre d'amandes
120 g de farine T55
2 càs de sucre
1 sachet de sucre vanillé
1/2 càc de sel
90 g de beurre froid en dés
1 oeuf moyen
Garniture
60 g de beurre
65 g de sucre
2 càs de miel corsé (type chataignier, sapin)
1/4 càc de fleur de sel
1/2 càc d'extrait de vanille
80 g d'amandes effilées
  1. Préchauffez le four à 200°C.
  2. Chemisez de papier sulfurisé un moule de 23x23cm.
  3. Préparez la pâte. Dans le bol d'un robot muni du hachoir, mélangez la poudre d'amandes, la farine, les sucres et le sel. Ajoutez le beurre bien froid en dés. Mixez jusqu'à l'obtention d'un crumble fin pour que tout le beurre soit enrobé de farine. Ajoutez l'oeuf. Mixez par à coups jusqu'à ce que la pâte s'amalgame sans insister.
  4. Etalez la pâte dans le moule en tassant avec vos mains. Enfournez pour 12 min.
  5. Dans une petite casserole, faites fondre le beurre. Ajoutez le sucre, le miel et l'extrait de vanille. Portez à frémissement. Hors du feu, ajoutez la fleur de sel et les amandes effilées. Mélangez pour bien enrober les amandes de sucre. Versez sur le fond de pâte encore chaud. Egalisez. Enfournez pour 12 min. Les amandes doivent être bien dorées.
  6. Laissez totalement refroidir avant de démouler puis découper en carrés. Les carrés sont meilleurs le jour même mais peuvent être conservés quelques jours dans une boîte hermétique à l'abri de l'humidité.
Related Posts with Thumbnails